gb agency

en fr

Expositions

en cours

archives

2021

2020

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001

Roman Ondak: Journey to Dystopia

Exposition personnelle
gb agency, Paris
19 Oct - 20 Nov 2021


gb agency est ravie de présenter Journey to Dystopia, sixième exposition personnelle de Roman Ondak à la galerie.

Les œuvres apparaissent dans l’espace comme des éléments d’une archéologie singulière. Des objets du quotidien - provenant typiquement d’environnements domestiques proches du contexte de l’artiste - ont été découpés, disjoints, retournés, sens dessus-dessous ou irrévocablement démontés. Leurs intérieurs apparaissent désormais géométriquement complexes, presque cosmiques, leurs fonctions initiales de mains courantes ou d’armoires étant à peine reconnaissables dans les sculptures résultantes. L’expédition proposée par l’artiste devient paradoxale au fur et à mesure que l’on explore tous les espaces de la galerie, car elle semble s’attarder davantage sur une observation attentive du présent que sur une rêverie du futur, comme à la rencontre des débris d’un temps à la fois lointain mais déjà obsolète.

Comme si une allusion au livre Vermillion Sands de J.G. Ballard, la poussière rouge recouvrant le dessus d’un pot de plante évoque avec force l’image d’une planète, plus précisément, la surface de Mars, vivace dans notre imaginaire à travers ses multiples expressions dans la culture populaire et la course récente à l’espace qui semble inconsciente de nos problèmes les plus critiques sur la planète Terre.

Tout au long de l’exposition, les titres semblent agir comme des mots de code, voire d’épisodes : Message, Infinity, Life on Mars, Anarchy, Solar System, Dystopia. Dans la série Message, les mots écrits sur des cartes postales anciennes ont été carrément recouverts d’un geste de peinture noire. Alors que la spécificité de leurs messages a été effacée, les œuvres sont chargées de l’histoire inhérente à la carte et de chaque trace d’humanité que portent ces objets.

L’humanité est en effet le centre de gravité d’une exposition qui regarde de manière trompeuse les objets les plus lointains à travers les objets les plus communs et les plus humbles, celle qui tourne nos yeux vers l’univers afin d’attirer notre attention de manière subtile, mais puissante, sur l’humanité en cours, et voyage encore non écrit.