gb agency

en fr

Expositions

en cours

archives

2022

2021

2020

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001

Ce devant quoi

Une exposition collective de Yann Sérandour
gb agency, Paris
26 mars - 7 mai, 2021


avec Dove Allouche, Eva Barto et Sophie Bonnet-Pourpet, Robert Breer, Elina Brotherus, Mark Geffriaud, Tirdad Hashemi, Július Koller, Jiří Kovanda, Roman Ondak, Pratchaya Phinthong, Pak Sheung Chuen et des oeuvres de Geneviève Asse, Lynne Cohen, Adrian Frutiger, et Hans Haacke.

Vernissage
Samedi 26 mars
16 h - 19 h

Exposition
26 mars - 7 mai 2022

Exhibition view, Ce devant quoi, A collective exhibition by Yann Sérandour, gb agency, Paris.
Photo A. Mole

Exhibition view, Ce devant quoi, A collective exhibition by Yann Sérandour, gb agency, Paris.
Photo A. Mole

Exhibition detail, Ce devant quoi, A collective exhibition by Yann Sérandour, gb agency, Paris.
Photo A. Mole

Exhibition view, Ce devant quoi, A collective exhibition by Yann Sérandour, gb agency, Paris.
Photo A. Mole

Exhibition view, Ce devant quoi, A collective exhibition by Yann Sérandour, gb agency, Paris.
Photo A. Mole

Cette exposition collective est née d’un questionnement : quelle nécessité y aurait-il à produire encore et toujours, de nouvelles œuvres d’art dans un monde toujours plus ébranlé ? Pourquoi faire, pour qui, comment, à quelles occasions et dans quels lieux ? Dans leurs implications, les notions de projet et de productivité sont devenues pour moi inadéquates, au profit de celles nettement plus désirables de temporalité non contrainte, d’attention, d’écoute, de réceptivité à ce qui est présent ou à ce qui survient. Cette manière d’être ouvert à la rencontre fortuite au prix d’une attente plus ou moins longue a toujours guidé la conduite mon travail. Elle m’apparait suffisamment bonne pour être poursuivie.

Dès lors, que donner à voir dans le cadre de la galerie qui puisse s’affranchir de cette injonction à la production, sans verser non plus dans l’attitude renonciatrice qui consisterait à ne « rien » montrer et à aller voir ailleurs ?
En lieu et place d’une exposition des dernières nouveautés, « ce devant quoi » propose la mise en relation d’un choix d’œuvres extraites des réserves de la galerie mais aussi de quelques œuvres collectées qui ont pu imprégner mon quotidien. D’un horizon à l’autre, elle place la question du lien et de la transmission au cœur de son attention.

A ce regard porté sur la galerie et les artistes qu’elle soutient se mêlent quelques autres trouvailles personnelles récentes qui font écho aux leitmotivs qui ont pu jalonner mon parcours : les seuils et les cadres depuis ou dans desquels s’éprouvent les œuvres d’art, la dérivation des sources à travers le temps, l’espace ou les milieux, les liens et les échos qu’elles recèlent secrètement, les enfermements ou échappées qu’elles indexent. La confidence y croise parfois la coercition sociale ou politique.

Des histoires plus moins lointaines y dialoguent en partageant ici et là des motifs qui s’accordent le temps d’une mise en commun : au détour d’un angle, sous le prisme d’une lumière changeante, ou par le biais d’un alignement plus ou moins ajusté.